Audit
11/07/2019 11:08:49

ISO 22000 - FSSC 22000 - HACCP : DÉCOUVREZ LES ÉVOLUTIONS

Les référentiels ISO 22000 et FSSC 22000 ont évolué vers de nouvelles versions. Avec des changements significatifs, qui nécessitent une vraie préparation. Trois questions à Olivier Boutou, spécialiste du management de la sécurité alimentaire et formateur pour le groupe AFNOR.

agro1.jpeg

Quelles différences y a-t-il entre les référentiels
ISO 22000 et FSSC 22000 ?

 

Dans les deux cas, il s’agit d’assurer la sécurité des denrées alimentaires, des produits extrêmement sensibles qui peuvent affecter la santé des consommateurs. Il y a d’abord la norme volontaire ISO 22000, qui fixe les règles d’un système de management en mode amélioration continue. Une nouvelle version de ce référentiel a été publiée en 2018. Elle reprend la « structure commune » aux normes ISO 9001 et ISO 14001, pour simplifier les démarches des candidats à la certification lorsque des exigences identiques se retrouvent dans différents référentiels. Cette nouvelle méthodologie impose une mise en conformité et une maîtrise des différentes étapes de l’audit. De son côté, FSSC 22000 va encore plus loin qu’ISO 22000. C’est un texte reconnu par la GFSI (Global Food Safety Initiative), une instance internationale qui regroupe tous les professionnels du secteur. En plus de se baser sur l’ISO 22000 version 2018, ce dispositif de certification impose des exigences additionnelles : les bonnes pratiques en matière d’hygiène, la Food Defense (lutte contre le sabotage et la malveillance), la Food Fraud (prévention des fraudes alimentaires) ou encore la surveillance de l’environnement (échantillonnage microbiologique par exemple). La version 5 vient d’être publiée pour une application au 1er janvier 2020.
 

Quelles sont les nouveautés ?

 

Beaucoup de clarifications sur des aspects existants, mais surtout une nouveauté majeure : la création d’un audit inopiné. Concrètement, des auditeurs de l’organisme certificateur sous contrat avec la fondation FSSC 22000 – c’est le cas d’AFNOR Certification – se rendront à l’improviste dans les entreprises certifiées ou en cours de certification afin d’auditer leurs installations et système de management. Cet audit-surprise montre à quel point les questions de sécurité des denrées alimentaires sont sensibles, mais aussi le sérieux de ce certificat. Le caractère inopiné de l’audit oblige les entreprises à rester en permanence en conformité et disposer d’un système robuste. A son issue, des constatations d’audit (non-conformités mineures, majeures ou critiques) pourront être relevées. Si trop de manquements sont constatés, le certificat pourra être retiré sur le champ. Avec de lourdes conséquences, puisque de nombreux donneurs d’ordres exigent de leurs fournisseurs qu’ils détiennent cette certification.
 

Quel est l’objectif de la formation de deux jours proposée par AFNOR Compétences ?

 

Il s’agit de préparer les responsables qualité et sécurité des aliments à cet audit inopiné. L’auditeur doit jouer sur l’effet de surprise, mais il n’a pas non plus tous les droits. Ainsi, l’audit à l’improviste ne peut se dérouler qu’au cours de la deuxième ou troisième année du certificat. L’entreprise a aussi le droit de définir quelques périodes pendant lesquelles elle ne peut pas être auditée, en cas d’inventaire ou de journées portes ouvertes par exemple. Quoi qu’il en soit, il est essentiel de maîtriser ces règles propres à FSSC 22000. C’est l’objectif de ce cursus de deux journées, qui délivre aussi des méthodologies très opérationnelles pour tous les autres points du référentiel, comme la sûreté des produits (actes de malveillance), la prévention des fraudes alimentaires ou la gestion des allergènes.

Se former à l’ISO 22000 version 2018 avec AFNOR Compétences…

Se former aux métiers de l’audit ICA selon l’ISO 22000 avec AFNOR Compétences

NOUVEAUTÉS ET ÉVOLUTIONS CLÉS DE L'ISO 22000 VERSION 2018...