Audit & Evaluation
Nos experts ont la parole
27/11/2019 09:52:37

LASSE PAR L'AUDIT INTERNE ? LANCEZ-VOUS DANS LES AUDITS CROISES !

Une culture du contrôle axée sur la forme plutôt que sur le fond finit par biaiser les dispositifs de certification. Au mépris de leur raison d’être. Dans ses formations, AFNOR Compétences promeut une approche de l’audit croisé. Un exercice gagnant-gagnant : à la fois pour l’organisme audité et pour l’auditeur lui-même.

AdobeStock_214337983 (2).jpeg

Les organismes qui veulent faire reconnaître leurs bonnes pratiques ont une solution à portée de main : se prêter au jeu de l’audit. Une solution pratique pour s’améliorer en continu, et le faire constater. A minima par un collaborateur, suffisamment éloigné, dans l’organigramme, du process audité pour avoir un regard distancé et objectif. On parle alors d’auditeur interne, une fonction qui exige un certificat de compétences. Et cela, qu’il s’agisse de management de la qualité, de management de l’environnement ou d’autre chose. AFNOR Compétences vous y forme en vous donnant les outils et méthodes utiles pour réussir l’examen de certification des compétences

Toutefois, à la longue, l’exercice de l’audit interne peut perdre sa saveur. A fortiori dans les petites structures : « ‘Tu sais bien, alors pourquoi poser la question ?’ est une remarque que l’auditeur interne essuie communément », observe Yvon Mougin, auteur et formateur spécialiste du sujet pour AFNOR Compétences. Fondateur en Franche-Comté, il y a quinze ans, de l’un des premiers clubs d’audits, il invite à revisiter et mutualiser ces missions.
 

Audit croisé : un exercice gagnant-gagnant
 

Sur le terrain, les audits peuvent vite virer au jeu du chat et de la souris. Or, ce n’est pas le but visé ! Bien questionner s’apprend, ainsi qu’un savoir-être bienveillant, ouvert à la co-construction de solutions, loin de tout esprit inquisiteur. Pour cela, la solution, c’est l’audit croisé, à diligenter au sein d’un même club : vous auditez non pas votre propre entreprise, mais une autre du club, et réciproquement, vous êtes audité à votre tour par l’un de vos pairs. « Dans un audit croisé, un auditeur ne connaissant pas le secteur ou l’entité auditée montre une curiosité plus affutée ; il découvre des pratiques dont il pourra (ou pas) s’inspirer. Et pour l’entreprise, le coût est imperceptible : l’audit croisé est un échange de bons procédés, entre pairs », poursuit Yvon Mougin.
 

Audit croisé : un tremplin vers l’audit tierce partie
 

Savoir bien questionner est souvent la meilleure façon de mettre en lumière les pistes d’amélioration et les moyens de maîtriser les risques. C’est là le point fort de l’audit croisé, focalisé moins sur la conformité à un référentiel (ISO 9001 pour la qualité, ISO 14001 pour l’environnement, par exemple) que sur l’esprit de la norme, qui met l’accent sur l’amélioration continue et non la perfection de façade. L’audit croisé permet donc de revigorer l’audit interne, en particulier pour les petites structures, qui n’ont pas toujours les moyens de faire venir un auditeur externe.

De surcroît, l’audit croisé est un tremplin intéressant pour vous emmener vers des missions d’audit tierce partie, avec certificat IRCA à la clé, donc vers de nouveaux clients. Là aussi, AFNOR Compétences vous y forme, notamment sur le management de la qualité avec le référentiel ISO 9001.

Découvrez notre gamme de formations sur l'audit interne : https://competences.afnor.org/gammes/audit-interne 

Découvrez notre gamme de formations sur l'audit IRCA et ICA : https://competences.afnor.org/gammes/audit-irca-et-ica


Yvon MOUGIN,
Consultant et formateur
AFNOR Compétences