Responsable Développement Durable et Responsabilité Sociétale

Le développement durable répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre des leurs (Cf. Rapport Brundtland). Contribution des organisations au développement durable, la responsabilité sociétale se traduit par la volonté d’assumer la responsabilité des impacts de leurs décisions et activités sur la société et sur l’environnement, et d’en rendre compte. Le métier de Responsable développement et responsabilité sociétale s’exerce dans de grands groupes, au sein de certaines PME ou encore dans la fonction publique pour traiter ces enjeux.
 

Qu’est-ce qu’un Responsable développement durable et responsabilité sociétale ?
 

Le responsable développement durable/responsabilité sociétale contribue à la définition de la politique de développement durable et coordonne les initiatives prises dans ce domaine. Ses pouvoirs lui sont délégués par la direction générale à laquelle il reporte généralement directement pour la prise en compte des résultats environnementaux, sociaux et économiques.
Il est responsable de l’intégration de la responsabilité sociétale dans l’ensemble de l’organisation. Il s'attache à faire progresser les aspects environnementaux, éthiques, sociaux et de gouvernance à tous les niveaux de la structure.


Principales missions d’un Responsable développement durable et responsabilité sociétale

Le Responsable développement et responsabilité sociétale élabore la politique de développement durable en lien avec les objectifs stratégiques et de développement de l'entreprise. Il initie, organise, pilote, supervise, contrôle et fait évoluer la stratégie de développement durable de son entreprise ou de son organisation.

Il définit les ressources nécessaires à la mise en œuvre du plan de développement durable élaboré par lui, et présente celui-ci à la Direction Générale pour validation. Il négocie avec elle les budgets de fonctionnement de l’équipe qu’il encadre.

Il pilote une réflexion concertée sur les orientations des projets en animant un groupe de concertation "Développement durable" et en travaillant en étroite collaboration avec les relais "développement durable" qu’il a identifiés dans les différentes directions. Il diffuse le plan de développement durable auprès des différents acteurs de l'entreprise et coordonne la réalisation des actions.

Dans le cadre de ses missions de communication, il impulse des actions de sensibilisation en direction du personnel et organise forums et séminaires internes. Il favorise aussi l'échange de bonnes pratiques (indication de l'indice carbone sur l'étiquetage, utilisation d'emballages recyclables, optimisation de la logistique...) en particulier si l'entreprise a une activité internationale. Il définit et organise les actions de formation à déployer en interne.

Il dialogue avec les ONG, les groupes d'opinion et les associations de consommateurs pour comprendre les attentes des consommateurs et promouvoir le respect des droits de l'Homme au travail. Il représente son entreprise ou organisation auprès d’organismes externes dont la mission est en rapport avec sa fonction (ONG, organisations internationales, associations, pouvoirs publics…).

Il crédibilise sa démarche en la faisant évaluer ou en réalisant lui-même les évaluations.

Il conçoit un tableau de bord développement durable et met à jour celui-ci en fonction des évolutions réglementaires. Pour ce faire, il suit les indicateurs de performance (extra-financiers) et analyse le reporting des différentes entités ou services.

Il réalise rapport annuel de développement durable qu’il fait valider par la direction générale puis il en assure la diffusion en interne et en externe (auprès des partenaires de l'entreprise et sur Internet).
 

Qualités requises pour exercer le métier de Responsable développement durable et responsabilité sociétale
 

Il doit posséder une bonne connaissance du fonctionnement de l’organisation, comprendre les enjeux globaux du développement durable et se tenir informé des évolutions réglementaires dans les pays d'implantation de l'entreprise. Parfaitement à l'aise avec tous les piliers de la RSE (l'environnement, le social, la gouvernance de l'entreprise, l'économie...) il sait affirmer son autorité de manager.

Il dispose de savoirs pointus dans le domaine de la responsabilité sociale qu’il a acquis, d’une part en s'informant régulièrement sur les évolutions réglementaires (droit du travail, règlementations QHSE, loi Sapin 2…), et d’autre part grâce à sa maitrise des référentiels nationaux et internationaux (ISO 26000, déclaration de Rio, Agenda 21, Global Compact des Nations Unies, GRI, ODD…).

Sa sensibilité pour l’éthique ainsi que ses capacités en matière de communication orale et écrite lui sont utiles tant pour partager sa vision et promouvoir sa stratégie que pour convaincre et fédérer des interlocuteurs multiples aux profils variés.

Le responsable RSE a un esprit d’analyse et de synthèse très développé. Sa rigueur, méthode et son sens de l’organisation lui permettent de planifier et de prioriser ses actions.

Pédagogue, patient, adaptable et diplomate il sait parfaitement négocier.

La maîtrise de la langue anglaise peut-être un atout voire un prérequis dans certains contextes.
 

Salaire d’un Responsable développement durable et responsabilité sociétale
 

La rémunération annuelle moyenne d’un Responsable développement durable et responsabilité sociétale varie selon sa formation (initiale et continue) et le contexte d’exercice du métier (taille, lieu et secteur d’activité de l’organisation).

L’accès à ce métier est facilité par la mobilité interne et par un nombre d’années d’expérience professionnelle supérieur à 3.
 

Nombre d’années d’expérience

Salaire brut annuel moyen

Moins de 3 années d’expérience

Entre 35 et 36K€

Entre 3 et 5 années d’expérience

Entre 37 et 44K€

Manager expérimenté avec plus de 5 années d’expérience

Plus de 45K€

 

Comment devenir Responsable développement durable et responsabilité sociétale ?
 

Les formations initiales

Bien qu’il ne soit pas indispensable d'avoir suivi une formation initiale spécialisée dans le développement durable pour accéder à ce métier, il est recommandé de posséder un diplôme de niveau I (Bac+5). L’une des voies possibles est offerte par les masters professionnels (Master IMEDD, Management de la RSE, Management environnemental, GREEN, etc.) et par les mastères spécialisés (Bac+6) (MS MCID, MS International Environnemental Management, MS éco-ingénierie, MS Management QSE et développement durable, etc.).

Les écoles d’ingénieurs ou les écoles de commerce avec option développement durable constituent la seconde voie possible.

Les métiers connexes

Les métiers connexes sont nombreux et variés. Une expérience précédente à une fonction telle que, par exemple, Responsable QSE, Responsable Environnement, Ingénieur environnement et risques industriels, Responsable efficacité énergétique, Consultant en réglementation environnementale, Juriste Environnement, etc. peut conduire à occuper la fonction de Responsable développement durable et responsabilité sociétale.
 

Atouts et formations d’AFNOR Compétences au métier de Responsable développement durable et responsabilité sociétale
 

Atouts

Les experts de la responsabilité sociétale du Groupe AFNOR accompagnent quotidiennement des organisations françaises et internationales. Ils ont conçu et animent des formations métiers certifiantes éligibles au CPF et des dires d’expert qui vous permettront d’acquérir les compétences utiles à l’exercice de vos missions ou bien à la prise de vos nouvelles fonctions.

Vous souhaitez élargir le champ de vos responsabilités dans le développement durable et perfectionner votre maîtrise des outils et de la réglementation ? AFNOR Compétences vous recommande la formation certifiante Responsable développement durable et responsabilité sociétale.