Architecte

Qu’est-ce qu’un Architecte ?


L’architecte peut intervenir pour le compte d’un particulier, d’une entreprise de construction ou encore d’une collectivité territoriale. L’on fait appel à lui pour la conception d’un bâtiment (maison, immeuble, bâtiment public, etc.), puis pour la conduite du chantier. Il peut exercer comme salarié, comme gérant d'une société ou bien à titre libéral.
 

BIM, SPS et risque amiante, des spécialisations utiles à l’Architecte

  1.  

    BIM : Les premiers à avoir adopté massivement le BIM (Building Information Modeling) sont les architectes. Le BIM permet effectivement de préfigurer l’ensemble des objets 3D du bâtiment et de gérer la totalité du cycle de vie de celui-ci. La conception, l’analyse et la simulation de différents scenarii avant la mise en chantier s’effectuent au moyen d’une maquette numérique. Celle-ci présente également l’avantage de corriger les défauts avant que ceux-ci aient une implication financière.

  2. Amiante : Les nouvelles dispositions réglementaires relatives au risque amiante ont eu des impacts sur la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre. La détection de la présence d’amiante avant travaux a été rendue obligatoire, et le Décret 2017-899 du 9 mai 2017 impose au maître d’ouvrage de gérer la présence d’amiante. Le Code pénal s’applique notamment par la mise en danger de la vie d’autrui en cas d’insuffisance de protection des travailleurs et personnes contre les risques d'exposition à l'amiante. C’est ainsi que l’architecte a pour mission de sensibiliser le maître d’ouvrage et de l’obliger à agir en cas de risque d’exposition à l’amiante.
  3.  
  4. SPS : En plus de gérer la conception et le suivi de ses constructions, l’architecte a pour obligation de respecter les principes généraux de prévention. L’architecte prépare ainsi le chantier avec méthode pour organiser l’intervention des différents corps de métiers. Il veille à ce que les prestations sur lesquelles ils se sont engagés soient réalisées dans le respect des normes et de la législation en vigueur en matière de technicité et de sécurité. Lorsqu’il intervient pour la maison individuelle d’un particulier, aucune formation spécifique à la coordination SPS n’est requise et le diplôme d’architecte suffit. Il en va de même lorsque le maître d’ouvrage est un particulier réalisant une opération de bâtiment ou de génie civil (pour son usage personnel, celui de son conjoint, ou de ses ascendants ou descendants) soumise à permis de construire, car le régime de la coordination SPS est assoupli. En ce cas, et conformément à l’article L4532.7 du Code du travail, la coordination SPS est assurée par la personne chargée de la maîtrise d’œuvre pendant la phase de conception, d’étude et d’élaboration du projet, et par la personne qui assure effectivement la maîtrise du chantier pendant la phase de réalisation de l’ouvrage.

L’architecte est, de fait et par la loi, le Coordonnateur SPS désigné d’office dans les autres cas et ce, même en l’absence de mission formellement confiée sous la forme d’un contrat écrit et d’une rémunération distincte. Il est Coordonnateur SPS même lorsque l’opération n’est pas soumise à l’obtention d’un permis de construire et que la coordination est supposée être assurée par l’une des entreprises présentes sur le chantier (généralement celle dont la part de main-d’œuvre dans l’opération est la plus élevée). Le rôle est détenu sans besoin de la présence d’un acte écrit le confirmant.
 

Qualités requises pour exercer le métier d’Architecte

L'architecte est avant tout créatif. Ses talents de dessinateur le rendent capable de dessiner tous les plans d'un bâtiment (esquisse, masse, élévation, coupes, perspectives). Pour réaliser ceux-ci, il manie aussi bien le crayon que la tablette graphique, le BIM et les logiciels de CAO - DAO. Il est rigoureux, précis et possède de bonnes connaissances en histoire de l'art, indispensables pour la rénovation de certains bâtiments. L’architecte dispose également de notions réglementaires et juridiques, notamment en droit de l’immobilier et de l'urbanisme. Il se montre disponible, réactif et résistant au stress lors de la gestion des chantiers. Pour effectuer sa mission de Coordonnateur SPS et pour le risque amiante, l’architecte a en sa possession une attestation de compétences en cours de validité.
 

Salaire d’un Architecte
 

Les revenus mensuels brut des architectes sont extrêmement disparates et ils dépendent des modalités d’exercice de la profession (statut, taille du cabinet ou de l’agence, clientèle, localisation…)
 

Nombre d’années d’expérience

Salaire brut annuel moyen

Moins de 5 ans d’expérience

Entre 27 et 30K€

Entre 5 et 10 ans d’expérience

Entre 31 et 50K€

Plus de 10 ans d’expérience

Plus de 51K€

 

Comment devenir Architecte ?

Les études d’architecture sont réputées difficiles et longues. Elles demandent un investissement important car l’admission se fait sur dossier et concours. De plus, la sélection est rude. Un Diplôme d’État (DE) peut être obtenu dans l’une des 22 écoles françaises spécialisées. Le Master Architecte est également dispensé en université. Il faut un Bac+5 minimum pour exercer le métier d’architecte salarié. Cependant, un DEEA (Diplôme d’Études en Architecture) de niveau Licence 3 permet de devenir employé d’une agence et d’un bureau d’études.

Deux diplômes de niveau Bac+8 existent également : le DSA (Diplôme de Spécialisation et d’Approfondissement en Architecture) et le DPEA (Diplôme propre aux Écoles d’Architecture).

Enfin, l’HMONP (Habilitation à la Maitrise d’Oeuvre en son Nom Propre) permet d’exercer en libéral. Elle ouvre à ses titulaires la possibilité de porter le titre d’architecte en s’inscrivant à l’Ordre des Architectes et d’exercer la maîtrise d’œuvre dans le cadre prévu par la loi du 3 janvier 1977. L’habilitation à la maîtrise d’œuvre peut se faire dans le cadre de la formation initiale ou continue.
 

Les métiers connexes

Les métiers d’urbaniste, d’architecte d’intérieur et de paysagiste sont des métiers connexes à celui d’architecte. Les perspectives d’évolutions d’un architecte sont nombreuses. Il peut choisir de se spécialiser, de travailler dans la conservation des monuments historiques, d’intervenir comme expert auprès des tribunaux ou encore de devenir enseignant.
 

Atouts et formations d’AFNOR Compétences au métier d’Architecte

Vous êtes architecte et vous souhaitez acquérir des connaissances complémentaires qui seront utiles à la diversification de vos activités ? AFNOR Compétences vous propose une trentaine de formations professionnalisantes ou certifiantes susceptibles de vous intéresser, parmi lesquelles :

Formations liées à cette fonction