Reporting et achats responsables

Reporting et achat responsables.jpg

Depuis l’entrée en vigueur en 2002 de la  loi NRE (Nouvelles Régulations Economiques), les sociétés françaises cotées et certaines grandes entreprises non cotées en Bourse doivent présenter, dans leur reporting annuel, des données sur les impacts environnementaux et sociétaux de leurs activités. La loi Grenelle 2 de 2010 puis la directive européenne Reporting ont élargi le champ des acteurs assujettis.

Ce reporting extra-financier est une façon de valoriser les actions réalisées par les organisations en matière de développement durable. Même dans les entreprises non soumises à cette obligation, les notions d’environnement, d’écologie, de développement durable et d’économie verte deviennent de véritables préoccupations.

Par ailleurs, les organisations consacrent en moyenne plus de la moitié de leur budget ou chiffre d’affaires à leurs achats. Ceux-ci constituent un maillon essentiel de la responsabilité sociétale des entreprises : selon où, à qui et comment elles achètent, celles-ci se montrent plus ou moins exemplaires. L’ISO 20400, première norme volontaire internationale sur les achats responsables, en donne la grille de lecture.

 

Affiner les propositions

Votre sélection 0
Affiner la recherche par Sous Gamme
Affiner la recherche par Type de formation
Affiner la recherche par Reconnaissance
Affiner la recherche par Ville
Affiner la recherche par Durée