L'amélioration énergétique des bâtiments passe par le recours à des équipements modernes et performants, possiblement associés à des ENR (biomasse, bois, géothermie, solaire…). Savoir combiner, à un coût optimum, les différents leviers permettant de faire baisser les consommations énergétiques tout en réduisant l’émission de CO2 relève des compétences du Conseiller en rénovation énergétique. Les leviers d’optimisation énergétique se situent principalement au niveau des systèmes de chauffage (chaudières, pompes, circulateurs, radiateurs, etc.) et de l’enveloppe du bâtiment. De nouvelles exigences relatives aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique du bâtiment existant s’appliquent depuis l’entrée en vigueur de la RT 2018 en cas de travaux de rénovation énergétique.
 

Qu’est-ce qu’un Conseiller en rénovation énergétique ?
 

Ce métier encore récent est occupé par des conseillers/experts en rénovation énergétique qui accompagnent et guident le maître d'œuvre (particulier, promoteur, collectivité, etc.) dans la définition et la conduite d’un projet de rénovation. Dans le cadre d’un projet de réhabilitation ou de rénovation, le Conseiller en rénovation énergétique entre en scène dès la réalisation du diagnostic de performance énergétique (DPE) et de l’étude de faisabilité. Qu’il soit architecte, ingénieur ou technicien de bureaux d’études ou maître d’ouvrage, il est en mesure de proposer des solutions innovantes, à la fois respectueuses de l’environnement et conformes à la réglementation environnementale, mais aussi techniquement et financièrement adaptées.

Véritable expert de la performance énergétique des bâtiments, le Conseiller en rénovation énergétique est un médiateur essentiel entre les professionnels du bâtiment TCE et les clients. Il possède des compétences très diverses qui sont liées aux exigences techniques et économiques ainsi qu’aux nécessités énergétiques et environnementales définies par les pouvoirs publics.
 



Principales missions d’un Conseiller en rénovation énergétique
 

Le Conseiller en rénovation énergétique utilise son savoir dans tous les domaines de la construction pour évaluer les équipements coûteux en déperdition d’énergie.
 - Il adopte une approche globale pour réaliser l'analyse rigoureuse de l’ensemble des éléments du bâtiment et de son environnement afin de définir l'état initial : surfaces et volumes du bâtiment, composants des murs et isolation, type de menuiseries, équipements de production, de gestion et de régulation du chauffage, système de ventilation, dispositif de production d'eau chaude sanitaire.

 - Il réalise l’étude de faisabilité sur la base du cahier des charges de rénovation énergétique MOE/MOA défini. Il analyse les notes, les données et les rapports pour déterminer les possibilités techniques.

 - Il respecte les contraintes budgétaires pour formuler ses recommandations.

 - Il réalise l’ingénierie financière du projet et intègre les mesures incitatives, le cas échéant. Au cours de ses échanges avec le donneur d'ordre, il argumente et objective le projet d'amélioration énergétique. Il pilote la réalisation du projet de rénovation énergétique avec une approche opérationnelle des travaux TCE.
 

Qualités requises pour exercer le métier de Conseiller en rénovation énergétique
 

La fonction de Conseiller en rénovation énergétique est occupée par une personne disposant non seulement d’une bonne connaissance du bâtiment (TCE) mais aussi des nouvelles techniques de rénovation et des normes environnementales. Ses compétences techniques ont trait aux dispositifs constructifs et énergétiques. Il connaît les performances minimales requises pour les différents composants (isolation, ventilation, système de chauffage...) impliqués dans les travaux de rénovation. Etant un réel intermédiaire entre les clients et les experts, un Conseiller en rénovation énergétique doit posséder un bon esprit d’analyse, être organisé mais aussi savoir communiquer et négocier. Ses compétences dans le domaine de la gestion de projet lui sont utiles pour réaliser le phasage des différentes interventions, organiser les réunions et suivre le chantier. La maîtrise d’un  logiciel de simulation et d’audit énergétique des bâtiments est utile à l’exercice de sa fonction.

 

Salaire d’un Conseiller en rénovation énergétique
 

La rémunération annuelle moyenne d’un Conseiller en rénovation énergétique dépend de sa formation ainsi que de son expérience professionnelle.
 

Nombre d’années d’expérience

Salaire brut annuel moyen

Peu expérimenté

Entre 23 et 29K€

Expérimenté

Entre 30 et 38K€

Très expérimenté

Entre 38 et 55K€

 

Comment devenir Conseiller en rénovation énergétique ?

Les formations initiales

L’accès au métier de Conseiller en rénovation énergétique se fait généralement après avoir suivi plusieurs formations. La première est souvent de type BTS « domaine du bâtiment ou de l’énergétique » ou DUT génie civil, génie thermique et énergie. Il peut s’agir également d’une formation dans le bâtiment ou la construction avec une option en aménagement du territoire, en gestion des fluides, des énergies et de l’environnement ou encore, en thermographie et/ou infiltrométrie. La licence professionnelle rénovation énergétique est accessible aux titulaires d’un BAC +2 et aux titulaires d’un baccalauréat scientifique et dont l’expérience professionnelle est susceptible de faire l’objet d’une VAE.

Ensuite, une formation au diagnostic énergétique (moyens de financement, labels, techniques d'auto-contrôle, réglementation...) et une préparation aux labels (Effinergie, Minergie, ECO Artisan®, Maison Passive…) peuvent compléter les formations précitées. Enfin, certains professionnels se forment à l’utilisation des outils informatiques utiles à l’exercice de la fonction.
 

Les métiers connexes

Disposer de 2 à 3 ans d’expérience professionnelle dans le domaine des équipements techniques du bâtiment en tant que Conducteur de Travaux tous Corps d'Etat (TCE) peut mener à l’exercice du métier de Conseiller en rénovation énergétique.

Cette fonction peut également être exercée par des techniciens ou ingénieurs spécialistes de la maîtrise de l'énergie et de la maîtrise d'œuvre. Les maîtres d'ouvrages et architectes peuvent aussi être amenés à endosser le rôle de Conseiller en rénovation énergétique.

Grâce à ses compétences transversales, le Conseiller en rénovation énergétique tend à devenir un interlocuteur incontournable des professionnels du bâtiment.
 

Atouts et formations d’AFNOR Compétences pour exercer le métier de Conseiller en rénovation énergétique
 

Vous souhaitez acquérir les compétences nécessaires à l’ingénierie et à la conduite de projets de rénovation énergétique ? AFNOR Compétences vous recommande la formation métier certifiante Conseiller en rénovation énergétique au cours de laquelle vous bénéficierez de retours d’expérience et participerez aux échanges de pratiques.

Au cours de la formation vous réaliserez des exercices pratiques et notamment des simulations sur le logiciel BAO Promodul Eval’ BTC. La réussite aux deux évaluations (théorique et pratique) vous permettra d’obtenir la certification de vos compétences professionnelles.

Formations liées à cette fonction